Alors qu'on pourrait penser que la grande majorité des achats se fait sur Internet et que les points de vente ont tendance à se dépeupler... on observe un phénomène nouveau. Il semblerait au contraire que le ecommerce ait poussé les marques à innover et à faire de leurs boutiques de véritables lieux de vie ! Magazines, café, coworking... l'offre en magasin est de plus en plus complète. Les boutiques restent donc attractives et construisent autour de la marque un véritable univers, qui fait partie intégrante de leur stratégie de communication. 

Cela est d'autant plus vrai pour les concept stores. Nouveaux temples de la consommation, ils proposent une sélection éclectique et multi-marques de produits en tout genre : mode, beauté, multimedia... Quel impact sur le métier de vendeur ? Celui qui devait être spécialisé sur une marque doit maintenant aller plus loin et offrir une expérience de vente.  C'est le quotidien du Conseiller de vente  : véritable ambassadeur de marque ! Rencontre avec Baptiste, dont c'est le métier chez La Garçonnière, le concept store pour Homme de la capitale. 

Par quelle formation devient-on Conseiller de vente ?

Je pense qu'il n'y a pas de formation type, c'est plutôt une question d'envie et d'affinité avec une équipe. Initialement, je m'étais tourné vers le Marketing. Après avoir obtenu mon diplôme d’école de commerce en Marketing du luxe, j’ai travaillé en tant qu’Assistant Chef de Produit dans des grands groupes comme Luxotica (Persol – Ray Ban), Chanel ou encore L’Oréal.

Ne parvenant pas à me projeter dans un grand groupe et souhaitant pouvoir concilier mon travail et ma passion (le théâtre) je suis tombé sur cette offre de Conseiller de vente à La Garçonnière. Après avoir rencontré l’ensemble de l’équipe, le match a été immédiat et j’ai maintenant la chance de travailler ici depuis quelques mois.

Plus qu'un vendeur, tu es un ambassadeur de « l'art de vivre masculin »!

Oui le métier va bien plus loin que le seul accompagnement du client. On doit essayer de créer la meilleure expérience de vente possible, quel que ce soit le canal ! En étant chaque jour au contact des clients, on comprend leurs attentes, on analyse leurs réactions, leur parcours d'achat. Ensuite, chacun peut être force de proposition : toutes les idées ont leur chance.  Ici je touche à tout : au merchandising ou à la création de vitrine. Il y a donc un aspect très stratégique pour faire en sorte que les gens aient envie de rentrer dans la boutique et, une fois qu’ils sont là, leur donner envie de découvrir nos marques et nos produits.

Je ne suis donc pas cantonné à une fiche de poste type, c’est flexible, l’équipe est ouverte et cela donne envie de se challenger chaque jour !

Une journée type d’un conseiller de vente à la Garçonnière, ça donne quoi ?

Chaque journée est différente, il n’y en a pas deux qui se ressemblent. Au delà d’être un concept store, La Garçonnière est un vrai lieu de vie ; un lieu vivant qui est toujours en mouvement. On y accueille en moyenne une nouvelle marque par semaine, il faut donc repenser l’espace et ré-agencer constamment. D’ailleurs, les différents corners sont amovibles.

On fait beaucoup de test aussi, en fonction des produits qui fonctionnent et des retours que nous avons sur chacun. On s’occupe du réassort, on accueille les clients, on analyse les ventes, on réfléchit à des associations de produits pour les mettre en valeur, bref, on ne s’ennuie jamais, il y a toujours quelque chose à faire.

Il y a plus de 100 marques et 2000 pièces à la Garçonnière, en Maroquinerie, Accessoires, Prêt-à-porter, High-tech, comment fais-tu pour être calé sur tous ?

C’est vrai qu’au départ cela peut faire un peu peur car il y a beaucoup de marques, mais au bout d’une semaine, on s’y fait !

L’avantage c’est qu’ici, on a quelque chose à dire sur chacun des produits. Avec l’équipe, nous décidons de l’ensemble des marques et produits présentés à La Garçonnière et nous nous assurons que chacun d’entre eux ait une vraie valeur ajoutée ; c’est donc d’autant plus simple de les vendre par la suite.

Aussi, La Garçonnière étant très proche des créateurs de chacune des marques, nous échangeons énormément avec eux et souvent, ils viennent directement nous former et nous parler de leur marque et de leur produit. On n’hésite pas non plus à les tester pour s’assurer de leur qualité et se faire un avis ; quand on est soi-même convaincu par le produit, c’est un plaisir de les vendre. Et si le client a besoin d’une information plus technique, une tablette est à notre disposition en boutique pour leur apporter des réponses précises.

Quelles sont pour toi les qualités requises d’un bon conseiller de vente ? 

La principale, c’est d’être souriant. Le sourire, c’est vraiment le point d’accroche avec les clients mais aussi avec l’équipe. Montrer au client qu’on est heureux de l’accueillir chez nous. C'est pour cela qu'il est primordial de travailler pour une marque dont on aime les produits !

Ensuite, il y a toujours un peu de psychologie ; on a quelques minutes (voire secondes) pour comprendre ce que le client va aimer. On doit lui faire sentir qu’on s’intéresse avant tout à sa personnalité et pas seulement à son portefeuille. Le mot d’ordre, c’est le sens du service et il important d’avoir à cœur la satisfaction client. On ne peut pas se permettre que son expérience chez La Garçonnière ne soit pas bonne !

Enfin, en tant que conseiller de vente, je suis le premier ambassadeur de la Garçonnière. Je me dois donc de faire passer le concept du lieu et les valeurs des fondateurs : bref, de diffuser « l’art de vivre masculin ».

Le produit du moment disponible à la Garçonnière que tu préfères ? 

Les portes cartes de la marque RSVP qui sont de grande qualité et dont le style simple et épuré séduit beaucoup d’hommes.

Un shop en ligne : menace pour le métier de Conseiller de vente ?

On prévoit en effet l'ouverture d'un shop en ligne, sur le site de La Garçonnière. Proposer des commandes sur Internet, est-ce que c'est perdre un peu l'âme du lieu ? Je ne pense pas ! Le site peut être un véritable drive-to-store. Il est aussi pensé pour toutes les personnes qui ne sont pas à Paris et il transmet notre état d'esprit. De la même manière, nous avons un système de Clic&Collect qui nous amène à rencontrer des clients qui ont commandé en ligne et les fait entrer dans La Garçonnière. Le métier de Conseiller de vente sera donc toujours là !

Envie d'en savoir plus sur le métier de Conseiller de vente ? Rendez-vous ici !

Suivez Show Must Go On sur Facebook pour recevoir chaque jour nos meilleurs articles dans votre fil d'actualité !

Photo by SMGO @LaGarçonnière

 

Envie de rejoindre La Garçonnière ?

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !