Entretien avec Natalia Noguera du cabinet Shefferd spécialisé dans le luxe. 

Le luxe a l’image d’un secteur impénétrable dans lequel la sélection des talents se veut acharnée et rude. Certes, le luxe par définition est sélectif et élitiste et les barrières à l'entrée y sont plus fortes que dans d’autres domaines. Néanmoins, de nouveaux enjeux et de nouveaux acteurs ont fait leur apparition et ont bouleversé les codes et les caractéristiques de ce secteur.

Comment le luxe s'est-il adapté à l'arrivée du digital ?

Ces dix dernières années, le luxe s’est considérablement modernisé notamment avec l’arrivée du digital. Les problématiques de recrutement ne sont plus les mêmes en raison de plusieurs facteurs. L’arrivée de la génération Y bouleverse ces codes. Les Millenials constituent en effet une génération nomade, curieuse, impatiente, sensible et connectée aux nouvelles technologies. Les maisons du luxe ne sont pas encore au point dans leur stratégie de recrutement pour attirer les meilleurs...

Les attentes de la génération des Millenials sont-elles compatibles avec les codes propres au luxe ?

Cette terrible génération des Millenials est à la recherche de projets innovants, de bien-être en entreprise, de startup spirit et de pouvoir de décision... La question que les marques du luxe devront se poser sera bien sûr : Comment continuer à attirer les meilleurs talents de la génération Y ? Une chose est sûre, le turnover dans le secteur du luxe risque d'augmenter dans les années à venir. Le digital et la génération Y sont donc deux phénomènes qui vont impacter le luxe dans sa stratégie de recrutement et en redéfinir les enjeux. 

Quel est le défi à relever pour les marques de luxe ?

Il est de taille ! Elles doivent conserver et cultiver leur prestigieux héritage tout en se modernisant pour être dans l’air du temps et correspondre à l’époque et à la société dans lesquelles elles évoluent. Le digital qui, il y a quelques années, était considéré comme une menace par les plus prestigieuses maisons, est devenu incontournable et moteur de leur modernisation.

Les rôles ont changé. La blogueuse marseillaise Garance Doré est aujourd’hui assise aux premiers rangs des Fashion Shows au même niveau qu’Anna Wintour qui, elle, incarne le modèle classique et traditionnel du luxeL’arrivée de ces nouveaux acteurs du digital va et a déjà chamboulé la hiérarchie des postes et des fonctions stratégiques du secteur. La création, au cœur du luxe, va devoir partager son podium avec l’innovation et le digital. De nouveaux postes vont ainsi s’avérer essentiels et indispensables pour l’évolution et la croissance des marques tels que : Innovation Director, Digital Brand Heritage, Customer experience etc. 

Qu'en est-il de ceux qui ont toujours connu le luxe traditionnel, avant le digital ?

Inverser le rapport d'apprentissage est aussi une des nouvelles tendances avec l'arrivée du digital qui est souvent un territoire inconnu pour certains profils seniors du secteur. Ainsi des juniors se retrouvent à former les plus seniors sur les sujets de transformation digitale ou sur Snapchat. La création de nouvelles fonctions pour répondre à ces enjeux s’accompagne donc également d’une problématique générationnelle. En effet, pour attirer les meilleurs profils qui correspondent à ces nouveaux postes, le luxe doit s’adapter et comprendre la génération Y.

Ce sont des talents convoités qui ont le choix et la bougeotte. Ils évoluent dans un monde où la culture d’entreprise se veut de plus en plus, du moins en apparence, libérée et peu hiérarchisée. Or, le modèle traditionnel des maisons de luxe est fondé sur une hiérarchie forte et une concurrence interne omniprésente. Pour attirer de nouveaux talents, le luxe va devoir revisiter en profondeur son fonctionnement et ses processus de recrutement. Là aussi de nouveaux postes vont devenir essentiels tels que : Reputation Brand Employer, Chief People Officer, Happiness Director etc.

Dans le luxe, l'aura de la marque ne suffira plus.... Et la figure du créateur Dieu tout puissant est révolue, il va devoir partager son trône si ce n’est en descendre.


Photo by SMGO @LeSlipFrançais

Partager sur

Newsletter

Suis-nous !